Chroniques de Gaule

Paroles libres de français

Pas de Médine au Bataclan

Peut-être, comme certains le suggèrent, eut-il été plus sage de raser ce lieu de mort, plutôt que de continuer d'y faire la fête, comme si de ne rien n'était. Mais nous n'en sommes pas là, et une question se pose : pouvons-nous dignement y laisser un promoteur de l'islamisme s'y commettre ? S'il avait une once de décence, au vu de ses activités et de ses convictions, jamais il n'aurait seulement songé y venir.

Certains s'inquiètent de censurer ce qui n'apparaît à première vue que comme un chanteur de rap. Mais c'est oublier que la censure opère déjà dans notre pays.
Après la tentative de censure définitive de Charlie Hebdo, après les affiches du Point sur le dictateur Erdogan arrachées des kiosques, après l'annulation de la Gay Pride dans l'île Maurice ; devons-nous encore nous inquiéter de censurer un fier partisan de toutes ces dérives ? Allons-nous encore nous répandre en concessions sur l'autel de la tolérance, et ramper davantage vers la soumission ?

Ou bien allons-nous retrouver nos couilles, dans ce pays, et montrer qu'on ne se fout pas de notre gueule impunément ?

TellurixTellurix
01/09/2018

pas de médine au bataclan