Chroniques de Gaule

Paroles libres de français

La gauloise

la gauloise

Comme dans les livres pour enfants, je vais vous raconter une histoire.

Il était une fois un jeune gaulois, qui tomba fou amoureux d’une belle gauloise.
Elle avait le goût du bonheur, elle ressemblait au bonheur, et chaque fois qu’il était avec elle, il se sentait un homme et pensait qu’il pourrait continuer à satisfaire ce sacré penchant qu’il avait pour elle.
Il l’avait découverte alors qu’il n’avait que 17 ans, et elle lui avait tout de suite fait de l’effet. Petit à petit, elle lui était devenu indispensable. Elle était magique. Qu’est-ce qu’il aimait l'emmener en discothèque, être attablé avec elle, être constamment avec elle.
Et surtout, quand il avait 17 ans, qu’est-ce qu’il aimait la montrer à ses copains !

Mais les années passèrent, et l’amour, entre lui et sa gauloise, qui au début était passionnant, se termina malheureusement par une séparation.
Ses coronaires ne supportèrent pas le poison qu’elle lui avait injectée tous les jours durant tant d’années. Et c’est déçu et humilié, qu’il décida de rompre définitivement avec sa douce gauloise.
Aujourd’hui, il lui arrive encore de la regarder, et elle lui rappelle ses tendres années.

Ce soir, je ne me sens pas guilleret. Les histoires d’amour finissent mal en général, comme disaient les Rita Mitsouko, et je crois que ma place ce soir est dans un lit, car la journée d’aujourd’hui est finie.

Arthur de la RivaudièreArthur de la Rivaudière
31/10/2018

la gauloise cigarette