Chroniques de Gaule

Paroles libres de français

L'Algérie en ruine des anciens du FLN

de gauche à droite : Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Ben Bella, Houari Boumédiène

Ils ont manifesté, ils ont manifesté encore, ils ont remanifesté parce qu'ils ne voulaient pas d'un 5e mandat d'Abdelaziz Bouteflika.

Mais ce n'est pas maintenant qu'il fallait manifester.
Jamais cet homme n'aurait dû arriver au pouvoir.

Penchons-nous un instant sur son passé.
Il est né en 1937, député en 1962, ministre de la jeunesse, des sports et du tourisme dans le 1er gouvernement d'Ahmed Ben Bella de 1962 à 1963, puis ministre des affaires étrangères.
Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'Abdelaziz Bouteflika a trahi Ben Bella même pas un an après qu'il soit arrivé au pouvoir, en participant à sa chute et en se rangeant du côté d'Houari Boumédiène.

Après la mort de Boumédiène, il est conseiller du président de la république de 1979 à 1980, avant d'être accusé d'extorsion de fonds et contraint à l'exil de 1981 à 1987.

L'homme qui est au pouvoir aujourd'hui en Algérie a trahi, volé et participé à faire de l'Algérie le pays misérable que l'on connaît, tout ça pour finir sa vie comme une momie. Il ne reste plus qu'à lui mettre des bandelettes pour parfaire le costume.

Aujourd'hui, il est toujours président, après 4 élections controversées. Il ne se représente pas à l'élection présidentielle, qui aura lieu un jour, quand lui le voudra. En attendant, il reste président.
Lui et ses sbires ont rendu l'Algérie invivable. Preuve en est le grand nombre d'algériens qui sont arrivés en France dans les années 1960-70.
Comment se fait-il que ce monsieur vienne se soigner en France ? À se demander ce qu'il fait de l'Algérie depuis 1962... Où sont les hôpitaux, où sont les cliniques, où sont les médecins et tout ce que la France leur a abandonné ?
Avec une administration comme celle de l'Algérie depuis 1962, c'est à se demander comment il peut leur rester du sable dans le désert...

Mais la vérité, personne ne veut la voir.
Ce monsieur qui a gouverné depuis plus son plus jeune âge, qui gouverne encore aujourd'hui, qui a trahi, qui a fait le malheur de son pays, est toujours aujourd'hui au pouvoir. Malgré cela, la France ne bouge pas et personne ne fait quoi que ce soit.

Ainsi va la vie.

Mes vieux os me rappellent qu'ils sont là, je vous laisse et je vais aller me coucher.

Arthur de la RivaudièreArthur de la Rivaudière
14/03/2019